Monday, July 26, 2010

La nostalgie, une maladie suisse?

Share this article with your friends.


J'ai parlé plus tôt de la nostalgie, telle que l'analyse Isaiah Berlin, et je mentionnais que j'en suis une victime. Serait-ce parce que j'ai grandi en Suisse? Le terme nostalgie a été inventé au XVIIème siècle par un médecin suisse, Johannes Hoffer, qui introduisit le terme dans la thèse qu'il présenta à Bâle en 1688. Il avait composé ce mot à partir de racines grecques, algie douleur, et nost- le retour, pour le faire mieux accepter en tant qu'affection médicale par la communauté scientifique. Bien qu'adoptée par le corps médical, cette notion devient particulièrement importante au XIXème siècle, en parallèle avec le romantisme. Kant en traite déjà, intéressant, puisque Berlin rattache la pensée de Kant à la naissance du romantisme:

"Les Suisses ainsi que les Westphaliens et les Poméraniens de certaines régions, à ce que m'a raconté un général expérimenté, sont saisis du mal du pays, surtout quand on les transplante dans d'autres contrées; c'est par le retour des images de l'insouciance et de la vie de bon voisinage, du temps de leur jeunesse, l'effet de la nostalgie pour les lieux où ils ont connu les joies de l'existence." Kant

Cette maladie est beaucoup étudiée par les médecins militaire au XIXème. En particulier dans l'armée de Napoléon. Les médecins trouvaient ce mal particulièrement mystérieux chez les soldats suisses. Ces hommes venaient de contrées jugées ingrates, pleines de montagnes et de précipices, qu'il semblait extraordinaire de pouvoir regretter. Les soldats qui souffraient de cette affection en mouraient fréquemment. Etonnant, de nos jours, où la nostalgie ne semble plus tuer, comme si le fait qu'elle ait été démédicalisée lui ait ôté de son pouvoir.

Ci-dessous une référence à un article très complet sur la nostalgie.

http://www.sciencedirect.com/science?_ob=ArticleURL&_udi=B6VP7-3XG1T9P-3&_user=10&_coverDate=06/30/1999&_rdoc=1&_fmt=high&_orig=search&_sort=d&_docanchor=&view=c&_searchStrId=1411644103&_rerunOrigin=google&_acct=C000050221&_version=1&_urlVersion=0&_userid=10&md5=c62d9181dcfe107ca0ab7b5ac525c175

Résumé
Le terme « nostalgie « est un néologisme formé par le médecin alsacien Johannes Hofer pour désigner une maladie causée par le mal du pays, et qui associait un état dépressif à de graves perturbations physiologiques qui menaient régulièrement à la mort, à défaut du seul traitement possible, le rapatriement. L'histoire des conceptions et du traitement de cette véritable entité morbide pourrait résumer à elle seule l'évolution de la médecine et de la psychiatrie des trois derniers siècles. Si le Heimweh ne répond plus aujourd'hui aux canons de la scientificité, il n'en a pas moins laissé maintes traces dans nos théories et pratiques actuelles. Le romantisme allemand, plutôt que de voir dans la nostalgie une redoutable maladie, a fait de la Sehnsucht son véritable credo. L'absence dans l'espace devient perte dans le temps, mais la nostalgie romantique signifie aussi reconquête d'un passé mythique dans un avenir non moins imaginaire. Le danger est grand cependant de confondre dans cette quête les registres réel, imaginaire et symbolique. Les romantiques ont rarement su éviter ce piège, tout comme d'ailleurs certains cauchemars totalitaires du xxe siècle. Il existe cependant une sorte de bon usage de la nostalgie, qui peut être considérée aujourd'hui comme étant la métaphore du désir du névrosé.

Publié par  - -  Arabella Hutter

5 comments:

  1. I was just thinking of you Arabella... as in: the bilingual blog's been quiet lately... is depression the modern medical equivalent of nostalgia?

    ReplyDelete
  2. I've been so busy working, preparing for summer trip, no time for blogging. Am in Switzerland now, visiting Nadine in Lebanon in August!

    ReplyDelete
  3. Oh my lord....Chatterton.... I so very much ADORE this painting. When I used to live in Vauxhall I would pop into the Tate Britain just to look at it ..and it alone.

    I met a young boy in a club in Berlin in '87 who had the same wild red hair and white white skin.... I fell in love completely.. my own living Chatterton.....xxxxxx Madame Crilly xxxxx

    ReplyDelete
  4. Madaame Crilly, I had no idea this painting is at the Tate. You romantic at heart.... I'm not surprised... Then you need to read my blog entries about romanticism. Dangerous! Unhealty! Undermines your potential to enjoy life! Of course I'm utterly romantic myself...

    ReplyDelete